fermer

25 janvier 2018

Chiens dangereux : la Ville de Drummondville demeure vigilante

Comme plusieurs citoyennes et citoyens drummondvillois le savent,  une réglementation municipale est en vigueur sur l’ensemble du territoire concernant la garde de chiens dans les lieux publics. Des amendes y sont associées en cas de non-respect de celle-ci. À cet égard, les articles 450.1 et suivants, du règlement 3500, sont toujours en vigueur et précisent que les chiens de race bull-terrier, bully’s, American bull-terrier, American Staffordshire tessier ou Staffordshire bull-terrier, communément appelés pitbulls, sont interdits sur tout le territoire de la Ville de Drummondville. L’article 391 du même règlement vient quant à lui préciser qu’un chien doit en tout temps être tenu au moyen d’une laisse d’une longueur maximale d’un mètre, et que ce chien doit être sous le contrôle de la personne qui en a la garde, dans les rues, les chemins publics, les parcs et les espaces verts du territoire de Drummondville. Les contrevenants à cette réglementation sont passibles d’une amende.

Il y a un bon moment déjà, un comité de travail, composé de représentants de la Ville de Drummondville, dont les services juridiques, mais également d’un vétérinaire, de représentants de la Société protectrice des animaux de Drummondville (SPAD) et de la Sûreté du Québec a reçu le mandat d’analyser l’applicabilité du règlement actuel de la Ville, mais également de ceux en vigueur ailleurs au Québec, tout en évaluant leur efficacité.

Le Gouvernement du Québec à l’intention d’interdire par décret les chiens de types pitbull, tout en prévoyant une clause grand-père à l’intention des propriétaires respectueux des lois qui possèdent déjà ce type de chiens. La Ville de Drummondville attend donc, avec impatience, la décision du comité provincial de consultation chargé de mener ce dossier.

Entre temps, nous appelons tous les propriétaires de chiens à la prudence : n’oublions pas que ce sont nos enfants qui s’amusent dans nos parcs et lieux publics. Il importe que chaque propriétaire respecte l’ensemble des règlements, en particulier celui qui l’oblige à ce que son chien soit tenu en laisse. Le bon respect du voisinage augmente considérablement la qualité de vie de chaque citoyenne et citoyen de Drummondville.

La Ville de Drummondville est et sera toujours préoccupée lorsqu’il est question de préserver la sécurité des Drummondvilloises et des Drummondvillois.

MENU