fermer

18 novembre 2016

Un congrès de l’AQLM enrichissant

En compagnie de Catherine Lassonde et de quelques employés municipaux, j’ai participé au dernier congrès organisé par l’Association québécoise du loisir municipal qui s’est tenu au mois d’octobre dernier. Je vous dresse, dans ce billet, un résumé non exhaustif afin que vous puissiez avoir un aperçu de cette formation municipale.

Plusieurs sujets y ont été traités, dont :

  • Le transport actif et les saines habitudes de vie, comme quoi un environnement favorable peut influencer les comportements et les habitudes des gens;
  • La multiplication des politiques municipales versus un seul plan intégré : l’exemple de Drummondville a été apporté, car nous avons ici une employée dédiée qui s’assure d’intégrer nos actions dans le domaine de plusieurs politiques, dont celle de l’accessibilité universelle, des aînées et de la famille.

De surcroît, nous avons vu des exemples de projets collaboratifs et mobilisateurs pour les citoyens. Il s’agit de présentations de ce qui se fait ailleurs et des idées qu’il nous est possible de ramener et d’adapter pour nos citoyens. À titre d’exemple, nous avons vu le projet de Ruelles Vertes de l’arrondissement de Verdun.

Nous avons également assisté à un panel où participaient plusieurs décideurs provenant du domaine des loisirs qui ont discuté de leur vision et des impacts que peuvent avoir le communautaire, le sport et la culture dans une municipalité. Les services disponibles dans une ville font partie des raisons d’attraction et de rétention des résidents, et font sa personnalité.

Pour finir, j’ai pu participer à des ateliers plus spécifiques où on nous a présenté un outil d’autodiagnostic d’accessibilité aux loisirs destiné à analyser et à améliorer les quatre dimensions de l’accessibilité et qui permet de mieux répondre aux besoins de la population. Et où nous avons pu discuter, en tant qu’élus : des meilleurs moyens de développer une vision plus intégrée par rapport aux loisirs, et, par le fait même, d’éviter le travail en silo pour plutôt privilégier un esprit de collaboration dans nos organisations et avec les partenaires. Après tout, il ne faut pas oublier que l’objectif ultime pour toutes les municipalités est toujours d’offrir les meilleurs services aux citoyens aux meilleurs coûts!

Mme Annick Bellavance District 9

Accéder au profil complet
MENU