fermer

Économie d’eau potable

L’eau est une ressource épuisable qu’il faut préserver. Lorsque vous utilisez l’eau potable, pensez à rationner vos opérations pour éviter le gaspillage. Vous contribuerez ainsi à réduire les dépenses reliées à la production d’eau potable. Nous avons tous avantage à modifier certains comportements.

Les objectifs de la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable, lancée en 2011 par le gouvernement du Québec, consistent, d’ici 2017, pour l’ensemble du Québec, et ce, par rapport à l’année de référence 2001, à :

  • Réduire d’au moins 20 % la quantité moyenne d’eau distribuée par personne | Objectif atteint avec une réduction de 26 %;
  • Réduire les pertes d’eau potentielle (fuites) à un maximum de 20 % du volume d’eau distribuée et à 15 m3/jour/km de conduite | Objectif non atteint, car elles représentent encore 25 %.

Il faut donc mettre en place de nouvelles actions pour poursuivre le travail amorcé. En effet, en 2015, la quantité d’eau distribuée par personne se situe à 573 L/pers/d au Québec et demeure plus élevée de 126 L/pers/d qu’au Canada et de 203 L/pers/d qu’en Ontario, ce qui représente un écart de 28 % et de 55 % respectivement.

Un comité sur la poursuite de la Stratégie et le financement des services d’eau, qui regroupe plus de 50 professionnels de l’eau et des finances municipales, a donc été créé en avril 2017.

De ce comité découle la Stratégie 2019-2025, laquelle a été lancée le 22 mars 2019 lors de la Journée mondiale de l’eau.

Celle-ci introduit de nouveaux indicateurs constituant une amélioration par rapport à la Stratégie 2011-2017. Ces nouveaux indicateurs permettent de mieux répondre aux besoins et aux particularités des municipalités. D’ailleurs, ces indicateurs sont reconnus à l’international comme étant les mieux adaptés pour faire un suivi de l’évolution des résultats de chaque réseau municipal et pour comparer les résultats entre eux (MAMH, 2017).

Objectif 2019-2025

Les objectifs pour l’ensemble du Québec dans le cadre de la Stratégie pour l’horizon 2019-2025 sont :

  1. La réduction de 20 % de la quantité d’eau distribuée par personne par rapport à l’année 2015;
  2. L’atteinte d’un niveau de fuites modéré selon l’indice de l’American Water Works Association, plus grande organisation reconnue sur le plan international consacrée à fournir des solutions pour assurer une gestion efficace de l’eau;
  3. L’augmentation des investissements nécessaires pour réaliser le maintien d’actif de façon pérenne tout en éliminant graduellement le déficit d’entretien.

Ces trois objectifs visent à assurer une gestion durable de la ressource et de nos actifs municipaux. Une telle approche est nécessaire pour garantir la pérennité des services d’eau à nos concitoyens et aux générations futures. En plus de ces objectifs globaux, des objectifs adaptés au profil de chaque municipalité sont fixés.

Objectifs et indicateurs de la Stratégie 2019-2025 pour l’ensemble du Québec et pour chaque municipalité

Bilan d’économie d’eau potable pour le Québec

À la lumière des données disponibles à ce jour (Rapport annuel de l’usage de l’eau potable 2017 – MAMH), les résultats de l’ensemble des municipalités québécoises sont les suivants :

Quantité d’eau distribuée par personne par jour (incluant le résidentiel et le non résidentiel)

Afin d’apporter sa contribution à l’atteinte des objectifs nationaux, mais aussi de conscientiser les usagers, la Ville de Drummondville rappelle que des coûts sont reliés à l’utilisation de l’eau potable.

En effet, afin de permettre sa production, sa distribution et sa disposition, les utilisateurs se doivent de payer certaines compensations, dont :

  • Des tarifs pour l’eau potable;
  • Des tarifs pour l’eau usée.

Indice de fuites dans les infrastructures (IFI)

L’IFI représente le ratio entre les pertes d’eau réelles (PER) et les pertes d’eau réelles inévitables (PERI). Les pertes d’eau réelles regroupent les fuites sur les conduites d’alimentation et de distribution, les fuites et les débordements constatés aux réservoirs ainsi que les fuites aux branchements de service dans l’emprise publique. Les PERI représentent le niveau le plus bas de pertes d’eau techniquement atteignable et sont évaluées à partir des caractéristiques propres à chaque réseau de distribution d’eau potable.

Bien que plusieurs municipalités québécoises aient déjà atteint leur objectif de perte d’eau, l’objectif provincial rattaché aux pertes d’eau n’a pas été atteint pour l’ensemble de la province. En effet, l’IFI moyen du Québec se situe à 6,0 alors que l’objectif est < 4. Cela représente un niveau de fuite élevé.

Bilan d’économie d’eau potable pour Drummondville

Consommation résidentielle

Objectif pour la ville de Drummondville : 184 litres/pers/jour (consommation moyenne des municipalités ontariennes comparables à Drummondville. Objectif révisé tous les 2 ans).

Résultat 2019 : 247 litres/pers/jour

On remarque qu’en comparaison avec les municipalités ontariennes similaires à Drummondville, lesquelles consomment en moyenne 184 litres par personne par jour, du chemin reste à faire pour arriver à atteindre une consommation du même ordre, laquelle représente notre objectif.

En effet, 247 litres/pers./jour représente les habitudes de consommation d’eau potable actuelles des Drummondvillois.

Pour abaisser celle-ci, des changements de comportement et d’habitudes seront requis.

En ce sens, un processus de conscientisation et de mobilisation de la population est déjà bien entamé et devra être maintenu.

Indice de fuites dans les infrastructures à Drummondville

Objectif pour la ville de Drummondville : 2.22

Résultat 2019 : 5.3

Ce dépassement s’explique principalement par le manque et l’imprécision des données de consommation d’eau potable dans le secteur non résidentiel (compteurs dans les ICI).

La ville travaille actuellement à la mise en service d’un nombre important de compteurs dans le secteur non résidentiel, ce qui permettra de déterminer avec davantage de précision s’il s’agit réellement de fuites, ou plutôt d’eau non comptabilisée. Les données préliminaires sont d’ailleurs très encourageantes pour le bilan 2020 en cours de réalisation.

Conseils pour économiser l’eau potable

Avez-vous calculé votre consommation d’eau potable? Très simple en remplissant le questionnaire « Mon empreint bleue ».

Astuces pour la plomberie

  • Installez une bouteille ou un sac réducteur de volume dans le réservoir de la toilette. Cela économise 13 000 litres d’eau par année;
  • Installez une toilette à faible volume ou à double chasse. Cela économise 11 000 litres d’eau par année;
  • Réparez la toilette qui continue de couler après le fonctionnement de la chasse. Cela économise 250 000 litres d’eau par année;
  • Réparez le robinet qui fuit à raison d’une goutte par seconde. Cela économise 7 700 litres d’eau par année;
  • Réparez le robinet qui laisse passer un filet d’eau. Cela économise 100 000 litres d’eau par année.

Arroser tout en économisant l’eau potable

  • Arrosez le matin ou le soir au pied des plantes. Cela évite 40 % d’évaporation, favorise le développement racinaire et empêche les feuilles de brûler;
  • Arrosez les légumes et les fleurs avec un arrosoir;
  • Binez votre terrain pour aérer la terre. Cela équivaut à deux arrosages;
  • Évitez d’arroser inutilement la pelouse en été. Un tuyau d’arrosage a un débit supérieur à 1 000 litres d’eau à l’heure, soit une quantité suffisante pour subvenir aux besoins quotidiens de plus de 2 400 personnes. Le plus grand facteur de gaspillage d’eau potable, c’est justement l’arrosage. La plupart du temps, les gens noient leur pelouse. Le sol contient une réserve d’eau qui peut contenir la soif du gazon pendant plus d’une semaine. Donc, en arrosant chaque jour le gazon, vous affaiblissez les brins d’herbe, rendez le gazon capricieux et gaspillez l’eau. Disposez un ou deux récipients dans votre jardin pour mesurer la quantité d’eau reçue. Seulement deux à trois centimètres d’eau par semaine sont nécessaires pour maintenir une pelouse en santé;
  • Installez un grand réservoir à l’extérieur pour recueillir l’eau de pluie qui s’écoule du toit. Servez-vous de cette eau plutôt que de l’eau courante pour arroser les nouveaux plants, les jardinières, les pots de fleurs et les jardins en récipients. L’eau de pluie est meilleure pour vos plantes, car elle ne contient pas de chlore et elle est à la température ambiante;
  • Préférez les fleurs indigènes et vivaces dans vos aménagements paysagers, car elles sont plus résistantes à la sécheresse.

Astuces pour l’intérieur de la maison

  • Arrêtez l’eau pour vous savonner;
  • Conservez un pot à eau dans le réfrigérateur afin d’éviter de faire couler l’eau longtemps avant d’obtenir la température désirée;
  • Décongelez les aliments en les baignant dans un bol d’eau ou en les mettant au réfrigérateur plutôt que de laisser couler l’eau du robinet. Cela prendra le même temps;
  • Évitez d’actionner la chasse d’eau de la toilette inutilement : chaque fois, 20 litres d’eau potable se jettent dans les égouts. Il est donc préférable d’utiliser la poubelle pour vos mouchoirs;
  • Prenez des douches de cinq minutes ou moins ou installez une pomme de douche à débit réduit;
  • Réglez la machine à laver et le lave-vaisselle au cycle le plus court;
  • Réglez le niveau d’eau de la machine à laver selon le volume de vêtements à laver;
  • Utilisez des bassins de vaisselle pour le lavage de la vaisselle à la main. Cela évite de laisser couler de grandes quantités d’eau inutilement.

Astuces pour l’extérieur de la maison

MENU