fermer
COVID-19 | En raison de la pandémie, quelques-unes de nos installations sont toujours fermées et nos services peuvent être différés. Mais soyez assurés que nous sommes mobilisés pour vous offrir des services de qualité et que nous demeurons joignables par téléphone, courriel ou encore à l'hôtel de ville. Merci de votre compréhension! - En savoir plus / Inscription aux alertes

Plan d’action de la rivière Saint-Germain

Mise en contexte

La Ville de Drummondville entend agir comme acteur principal de la mise en oeuvre d’un plan d’action intégré 2017-2021 de concert avec ses citoyens, les organismes du milieu, les commerces, les industries et les institutions, et ce, en symbiose avec le COGESAF et le plan d’action de la MRC de Drummond et des municipalités de Durham-Sud, L’Avenir, Lefebvre, Saint-Germain-de-Grantham et Wickham. Le fort leadership assumé par la Ville de Drummondville dans l’avenir de la rivière Saint-Germain démontre concrètement ses préoccupations quant à l’état actuel de cette rivière traversant son territoire. La Ville de Drummondville a été l’instigatrice de cette démarche intégrée et concertée de sorte à mobiliser tous les acteurs nécessaires au déploiement adéquat du plan d’action dans les secteurs urbains et ruraux. Cette mobilisation du milieu permettra assurément des résultats tangibles et directs à court et à moyen termes. Par ailleurs, la Ville de Drummondville a consulté les équipes de ses divers services municipaux dans le but d’assurer une synergie interservice et une applicabilité des actions.

En signant la Charte du bassin versant de la rivière Saint-Germain en décembre 2016, la Ville de Drummondville s’engageait auprès du COGESAF et de ses citoyens à assumer les responsabilités qui lui reviennent en matière de gestion de l’eau de la rivière Saint-Germain, tant du point de vue de ses propriétés écologiques que de son régime hydrologique. Par ailleurs, dans une vision à plus long terme, les actions posées maintenant dans le cadre de ce plan d’action 2017-2021 viendront diminuer les impacts des changements climatiques qui dénaturent la rivière par son usage dépassant sa capacité naturelle.

Dans ce contexte, la Ville de Drummondville veut contribuer à améliorer l’état actuel de la rivière Saint-Germain dans une perspective de développement durable et dans un souci de protection de l’environnement et des milieux naturels, véritable richesse collective.

Position de la rivière Saint-Germain relativement au bassin versant de la rivière Saint-François

Position de la rivière Saint-Germain dans la MRC de Drummond

* BV : bassin versant

À Drummondville, la rivière Saint-Germain serpente le territoire sur plus de 11 km de longueur. Elle traverse la ville du nord au sud autant en territoire urbain, agricole et forestier.

Une démarche concertée avec plus de 10 partenaires

Programme permanent de suivi de la qualité et des débits d’eau de la rivière Saint-Germain et ses tributaires

La qualité de l’eau est évaluée, entre autres, avec l’indice de qualité bactériologique et physico-chimique (IQBP) qui analyse cinq paramètres, soient le phosphore total, les nitrites-nitrates, l’azote ammoniacal, le taux d’oxygène dissous et les coliformes fécaux.

À la lueur des résultats 2018 pour l’ensemble des stations d’échantillonnage, on constate que plus de la moitié des cours d’eau échantillonnés présentent une qualité de l’eau douteuse et 15 % présentent une qualité mauvaise et très mauvaise.

Légende :

  • A : bonne;
  • B : satisfaisante;
  • C : douteuse;
  • D : mauvaise;
  • E : très mauvaise.

Formation des employés municipaux et des entrepreneurs locaux sur les meilleures pratiques de contrôle de l’érosion et de la sédimentation des cours d’eau

Aménagement d’une barrière à sédiments et mise en place d’un boudin de rétention.

Travaux hydroagricoles au cours d’eau Kelly en partenariat avec le CRECQ

Programme de piquetage des bandes riveraines agricoles

Cinquante-cinq (55) kilomètres de rives agricoles dans la bande riveraine Saint-Germain.

Lettres appuyées de l’UPA expédiées aux agriculteurs.

Piquetage printanier :

  • Phase 1 en 2017 : 18 km de rive piquetée;
  • Phase 2 en 2018 : 15 km de rive piquetée;
  • Phase 3 en 2019 : poursuivre le piquetage (17 km);
  • Phase 4 en 2020 : finaliser le piquetage (5 km).

Validation de conformité post-piquetage :

  • Phase 1 en 2019 : inspection des 33 premiers kilomètres piquetés.
MENU