fermer
COVID-19 | En raison de la pandémie, quelques-unes de nos installations sont toujours fermées et nos services peuvent être différés. Mais soyez assurés que nous sommes mobilisés pour vous offrir des services de qualité et que nous demeurons joignables par téléphone, courriel ou encore à l'hôtel de ville. Merci de votre compréhension! - En savoir plus / Inscription aux alertes

15 janvier 2021 Sécurité

La Ville de Drummondville fait le point sur la situation entourant la COVID-19

À l’occasion du point de presse des autorités municipales tenu cet après-midi, le maire de Drummondville, M. Alain Carrier, a fait le point sur la situation à Drummondville quant à l’évolution de la lutte contre la pandémie de la COVID-19.

« La situation demeure très préoccupante à Drummondville et nous devons continuer nos efforts pour rester en santé, ne par engorger nos hôpitaux et protéger notre monde. À ce titre, je veux relayer les observations de nos forces policières qui constatent une bonne collaboration de la population. C’est en demeurant disciplinés que nous ferons des progrès contre le virus, a-t-il souligné.

Qui plus est, le maire de la Ville de Drummondville joint sa voix à d’autres intervenants de la région qui implorent la population à passer un test de dépistage dès l’apparition de symptômes, même légers (courbatures, nez qui coule, etc.). À ce titre, soulignons que le Centre de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec a bonifié le personnel à la clinique désignée de dépistage de Drummondville, et donc, par le fait même, les plages de disponibilités.

Les rendez-vous se prennent aisément en ligne, par l’entremise de la plateforme Clic santé, ou encore par téléphone, au 1 877 644-4545. Les résultats sont généralement disponibles en 24 h, ce qui permet de freiner rapidement les risques de propagation du virus.

« Le dépistage doit demeurer le réflexe à adopter, particulièrement à Drummondville. Il y a des plages horaires qui sont disponibles chaque jour. En plus, des tests par gargarisme sont maintenant proposés, ce qui rend l’expérience moins inconfortable. Plus on fait de tests de dépistage, mieux c’est, et ce, pour le bien de l’ensemble de notre communauté », a insisté M. Alain Carrier.

Bibliothèque publique de Drummondville

Après une semaine d’application des nouvelles directives sanitaires, le Service des arts, de la culture et de la bibliothèque précise son offre de service pour la bibliothèque publique et indique les modalités d’accès pour les écoliers, élèves et étudiants à compter de ce lundi 18 janvier.

Le prêt sans contact continue pour l’ensemble de la population avec des heures d’ouverture adaptées au couvre-feu en vigueur. En effet, les derniers rendez-vous pour récupérer les documents sont pris entre 19 h et 19 h 15.

Les espaces individuels de travail ou de lecture pour les écoliers, les élèves et les étudiants (primaire, secondaire, collégial et universitaire) sont accessibles, sur présentation d’une preuve de fréquentation scolaire, selon les heures d’ouverture adaptées, soit le lundi, de 12 h à 19 h, du mardi au vendredi, de 9 h 30 à 19 h, et les samedis et les dimanches, de 9 h 30 à 16 h 30. L’accès aux collections demeure interdit.

Précisons que deux accès sont utilisés afin de limiter les contacts entre les clientèles et les employés :

  • Entrée côté stationnement : prêt sans contact;
  • Entrée côté terminus d’autobus : pour les écoliers, élèves et étudiants.

Soulignons qu’approximativement 70 places assises permettent de respecter la distanciation physique de deux mètres et que l’accès est autorisé selon le principe du « premier arrivé, premier servi ». La Ville pourrait adapter ce mode de fonctionnement selon l’achalandage.

L’accès à 12 postes informatiques pour du travail individuel est strictement réservé aux écoliers, aux élèves et aux étudiants. Il en va de même pour trois bulles familiales (salles) qui sont disponibles pour deux personnes vivant à la même adresse. Les salles sont équipées d’une table de travail, de deux chaises et d’un poste informatique avec accès à Internet. La réservation des postes informatiques et des bulles familiales (salles) doit se faire au minimum 24 heures avant la date souhaitée. Il sera possible d’effectuer les réservations à partir de lundi midi, au drummondville.ca/bibliothèque, ou par téléphone, au 819 478-6573.

« C’est important pour nous de rendre disponibles nos installations à la population, le tout, le plus sécuritairement possible. La bibliothèque publique est un lieu vaste qui permettra aux écoliers, aux élèves et aux étudiants d’y lire ou d’y étudier en toute tranquillité. C’est aussi une bonne nouvelle pour celles et ceux qui n’ont pas d’ordinateur ou d’accès au réseau Internet à la maison. En ce sens, nous sommes fiers de collaborer à la réussite éducative », a indiqué le directeur général de la Ville de Drummondville, M. Francis Adam, en soulignant au passage la mobilisation et l’engagement des équipes du Service des arts, de la culture et de la bibliothèque .

Fermeture du pont du Curé-Marchand les fins de semaine

Puisque la Ville a observé un grand achalandage piétonnier sur le pont du Curé-Marchand la fin de semaine, et que l’espace dédié aux piétons est trop étroit pour respecter les règles de distanciation physique, la Ville a pris la décision, comme au printemps dernier, de fermer l’accès au pont pour les automobilistes les fins de semaine, soit du vendredi 18 h à 18 h le dimanche.

Ainsi, les citoyens pourront utiliser la totalité du pont pour circuler, et ce, en respectant la distance de deux mètres entre chacun. Soulignons que la rue du Pont sera fermée (hors circulation locale) à l’intersection de la rue Heriot (rive ouest) ainsi qu’au rond-point de la rue Montplaisir (rive est). De plus, les automobilistes, qui sont beaucoup moins nombreux sur la route la fin de semaine, et encore plus particulièrement en ce temps de crise, peuvent continuer à utiliser le pont de la Traverse en tout temps, à l’extérieur de la période du couvre-feu.

Utilisation des installations de loisirs

Compte tenu des précautions à prendre et de la distanciation physique à scrupuleusement respecter, la Ville souhaite inviter la population à la prudence dans les parcs et les espaces publics, notamment les patinoires extérieures. En effet, ceux-ci sont fortement achalandés, ce qui est positif pour les familles et les personnes seules qui peuvent s’offrir un moment de répit à l’extérieur en maintenant de saines habitudes de vie.

Toutefois, s’il y avait trop de monde au même endroit, il est demandé aux citoyens de prévoir un autre moment pour revenir à cet endroit ou et de choisir un autre emplacement en ville pour prendre l’air ou bouger, et ainsi s’assurer de pouvoir respecter la distanciation physique.

« Tous nos parcs sont populaires, mais on remarque qu’il y a beaucoup de gens particulièrement à la promenade Rivia, au parc des Voltigeurs et au parc du Boisé-de-la-Marconi. On demande la collaboration des citoyens pour éviter les rassemblements et respecter la distanciation physique », a réitéré le directeur du Service de sécurité incendie et sécurité civile de la Ville de Drummondville, et également coordonnateur de l’Organisation municipale de sécurité civile de Drummondville (OMSCD), M. Yves Beaurivage.

Certaines situations problématiques ont été portées dernièrement à l’attention de l’OMSCD, notamment au stationnement de la promenade Rivia et sur le site de certaines patinoires extérieures. L’escouade COVID-19, formée par la Sureté du Québec, la Ville de Drummondville et le Service d’intervention d’urgence civil du Québec (SIUCQ), poursuit ses tournées des lieux achalandés ou problématiques, et la collaboration et la compréhension de la population sont demandées.

« On comprend que les gens sont tannés des mesures de restrictions et de confinement, mais nous sommes tous dans le même bateau. Le respect et le calme doivent toujours prévaloir. Les intervenants de l’escouade ne font que leur travail en interpellant les citoyens. J’en profite d’ailleurs pour souligner le précieux travail des intervenants-bénévoles du SIUCQ et celui de la Sûreté du Québec, dont l’ équipe équestre sera de nouveau sur le terrain en fin de semaine », a ajouté M. Beaurivage, en exhortant la population à rester mobilisée, vigilante et solidaire.

Mobilisation pour les plus démunis

Cette semaine, une équipe municipale a prêté main-forte à la popote roulante du Centre d’action bénévole Drummond, et ce, pour pallier ses besoins de main-d’œuvre afin de poursuivre sa mission essentielle. La Ville demeure d’ailleurs à l’affût des besoins qui pourraient survenir au sein d’autres organismes communautaires qui offrent des services directs de première nécessité à la population afin de pouvoir soutenir les personnes les plus vulnérables de la communauté.

Rappel des consignes sanitaires de base

Les autorités municipales rappellent qu’il est déterminant de respecter les gestes barrières pour se protéger de la COVID-19.

Rappelons qu’il est primordial de respecter la distanciation physique de deux mètres en tout temps, de fréquemment se laver les mains avec du savon ou une solution hydroalcoolique pendant 20 secondes et de tousser ou d’éternuer dans son coude. Aussi, le port d’un couvre-visage est également obligatoire dans tout lieu public et les déplacements doivent être limités à l’essentiel.

Tout rassemblement est toujours interdit. Un couvre-feu, de 20 h à 5 h, est également en vigueur sur l’ensemble du territoire québécois, et ce, jusqu’au lundi 8 février.

Dans certains cas, précisons qu’il est absolument requis de s’isoler : à l’obtention d’un test positif, sur présentation de symptômes, dans l’attente d’un test ou d’un résultat, dans le cas d’un contact avec une personne positive, ou lors d’un retour de voyage.

La Ville souhaite également préciser que des ressources psychosociales sont disponibles pour celles et ceux qui en ressentent le besoin, notamment l’Info-social (811) et la ligne téléphonique d’écoute et de solidarité du CEPS Drummond (819 477-8855).

« Je veux conclure sur une note d’espoir. La vaccination, qui se poursuit à Drummondville pour le personnel soignant et les personnes vulnérables, plus particulièrement, est une lumière au bout du tunnel. Continuons à nous serrer les coudes, car la vie nous réserve de meilleurs lendemains. En luttant tous ensemble contre ce virus, nous serons capables de retrouver à terme une vie plus normale », a conclu le maire de la Ville de Drummondville, M. Alain Carrier, sur une note plus optimiste.

Rappelons que les citoyens peuvent demeurer informés de la situation à Drummondville en consultant le drummondville.ca/covid19, et au Québec, en visitant le quebec.ca/covid19.

MENU