fermer
COVID-19 | En raison de la pandémie, quelques-unes de nos installations sont toujours fermées et nos services peuvent être différés. Mais soyez assurés que nous sommes mobilisés pour vous offrir des services de qualité et que nous demeurons joignables par téléphone, courriel ou encore à l'hôtel de ville. Merci de votre compréhension! - En savoir plus / Inscription aux alertes

15 février 2021 Culture

Pour assurer l'accès à la culture et à l'éducation pour tous les citoyens

La Ville de Drummondville participe au mouvement « Fine Free Library »

La Ville de Drummondville souhaite informer la population qu’elle met en œuvre sa participation au mouvement mondial « Fine Free Library » et vise ainsi l’abolition des frais de retard imposés sur les documents de la bibliothèque publique qui ne sont pas retournés à temps. L’entrée en vigueur de cette mesure est prévue au cours des prochaines semaines et se veut un moyen de tendre vers une plus grande démocratisation de l’accès la bibliothèque et à sa vaste collection culturelle, artistique et éducative.

En effet, les frais de retard peuvent constituer une barrière économique qui entrave l’accès aux ressources et aux services des bibliothèques pour les personnes financièrement défavorisées, en particulier les mineurs. Ils peuvent également créer des éléments de conflit entre le personnel et les citoyens, nuisant ainsi aux relations interpersonnelles que les bibliothèques désirent créer avec la communauté. De plus, les ressources humaines et financières nécessaires à la gestion des comptes impayés peuvent devenir plus importantes que les frais de retard eux-mêmes.

« Voilà un autre bel exemple qui montre que la Ville de Drummondville se soucie du sort de ses citoyens, et qu’elle est proactive pour favoriser une toujours plus grande accessibilité aux collections de la bibliothèque. Je suis particulièrement fier de faire cette annonce alors que s’ouvrent les Journées de la persévérance scolaire 2021 », a souligné le maire de la Ville de Drummondville, M. Alain Carrier.

Une bibliothèque sans frais de retard n’est pas une bibliothèque sans règles

Malgré l’abolition des frais de retard, des règles subsisteront pour assurer le bon fonctionnement de la bibliothèque publique, tout en favorisant l’épanouissement des usagers. De fait, les retardataires continueront de recevoir des avis de courtoisie afin de rapporter les documents avant la date d’échéance du prêt, et recevront des rappels tant et aussi longtemps qu’ils ne sont pas rapportés. Un usager qui conserverait un document et déciderait de ne jamais le rapporter à la bibliothèque recevrait, après une période déterminée, une facture pour le coût de remplacement du document. Bien que l’abolition des frais de retard soit une mesure mise en place pour encourager une bonne collaboration de la part des usagers, l’utilisation des services de la bibliothèque demeure encadrée par des règles claires qui découragent les abus et le vol.

Soulignons que la démarche du Service des arts, de la culture et de la bibliothèque de la Ville de Drummondville s’inscrit dans le mouvement « Fine Free Library », né aux États-Unis. Plusieurs grandes villes y adhèrent à travers le monde, dont Los Angeles, Seattle, Philadelphie et Chicago. Au Québec, Boucherville, Laval, Longueuil et Saint-Jérôme font partie des près de 250 municipalités ayant aboli en totalité ou partiellement les frais de retard.

La Ville de Drummondville communiquera plus de détails sur l’application de cette nouvelle réglementation quand celle-ci entrera en vigueur au cours des prochaines semaines.

MENU