fermer
COVID-19 | En raison de la pandémie, quelques-unes de nos installations sont toujours fermées et nos services peuvent être différés. Mais soyez assurés que nous sommes mobilisés pour vous offrir des services de qualité et que nous demeurons joignables par téléphone, courriel ou encore à l'hôtel de ville. Merci de votre compréhension! - En savoir plus / Inscription aux alertes

19 juin 2020 Général

Coronavirus (COVID-19)

Le maire de Drummondville fait le point sur la situation en date du 19 juin 2020

Le déconfinement progressif amorcé ces dernières semaines a incité les autorités municipales à faire un tour d’horizon de la situation à Drummondville dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Toujours en respect des règles sanitaires édictées par la Direction nationale de la santé publique, la vie reprend peu à peu son cours et il était important de faire le point.

Terrasses publiques au centre-ville

Le maire de Drummondville, M. Yves Grondin, a souligné la poursuite des Terrasses publiques au centre-ville. Toutefois, en s’adaptant aux nouvelles annonces du gouvernement provincial, la Ville annonce qu’il n’y aura pas de tables installées dans les rues, et ce, pour permettre l’agrandissement des terrasses des restaurateurs ayant obtenu l’autorisation. Des tables de pique-nique seront toutefois maintenues à la place Saint-Frédéric.

En effet, le conseil municipal, réuni en séance extraordinaire le 18 juin, a autorisé les premières demandes de permis pour terrasses temporaires sur le domaine public. Ce sont donc près de 10 restaurateurs qui sont autorisés, dès aujourd’hui, à installer leur propre terrasse sur l’espace public, dont la rue dans certains cas. Rappelons que ces terrasses s’ajoutent à celles déjà ouvertes, et à celles des restaurants ouverts partout à travers la Ville.

« Nous sommes extrêmement fiers de permettre aux restaurateurs d’utiliser le domaine public afin d’installer leurs propres terrasses temporaires. Les normes de distanciation faisant en sorte que la capacité était grandement réduite, nous espérons, par ce geste, donner la possibilité aux restaurateurs de compter sur une capacité d’accueil intéressante », a indiqué M. Grondin.

Assouplissement pour l’utilisation extérieure de l’eau potable

La Ville de Drummondville permet désormais l’arrosage extérieur au moyen d’un récipient manuel, comme un arrosoir. Il demeure toutefois interdit d’utiliser un boyau d’arrosage, ou d’utiliser l’eau potable à l’extérieur à d’autres fins que l’exception prévue à la réglementation. Rappelons qu’il est ainsi possible de se procurer un permis auprès du Service de l’urbanisme pour un ensemencement ou la pose de gazon en rouleaux (tourbe) sur sa propriété, selon différentes modalités.

« Nous avons observé une bonne collaboration des citoyennes et des citoyens qui se sont conformés, depuis deux jours, à l’interdiction d’utilisation extérieure de l’eau potable. En effet, une diminution de la consommation d’eau potable de plus de 20 % a été enregistrée à l’usine de traitement de l’eau potable, comparativement au sommet de mardi, et ce, malgré une hausse de la température ambiante. La consommation demeure donc élevée, mais sous contrôle », a précisé M. Francis Adam, directeur général de la Ville de Drummondville.

Journée nationale des finissants

En cette Journée nationale des finissants, qui est cette année extrêmement particulière pour les jeunes qui ne pourront vivre leur bal des finissants de manière normale, la Ville souhaitait les soutenir et rendre cette journée un peu plus spéciale pour eux. Ainsi, la Ville marque le coup sur ses réseaux sociaux par l’entremise d’un message de félicitations et en hissant le drapeau de la Persévérance scolaire au mât de l’hôtel de ville pour la journée.

« Ces gestes symboliques soulignent la réussite de nos finissantes et nos finissants. Je pense à eux, pour qui les derniers mois ont pu être difficiles à gérer. Avec la vie qui reprend peu à peu son cours, je suis heureux que nous puissions les saluer et leur souhaiter la plus grande réussite pour la suite de leur parcours scolaire ou professionnel », a tenu à préciser le maire.

Conseil jeunesse de Drummondville

En collaboration avec la conseillère municipale déléguée à la jeunesse, Mme Stéphanie Lacoste, le maire a annoncé la création d’une nouvelle mouture du conseil jeunesse de Drummondville. Cette nouvelle instance de la Ville de Drummondville favorisera la participation des jeunes citoyens drummondvillois à la prise de décision portant sur les enjeux municipaux.

Au cours des prochaines semaines, plus de détails sur l’élection du conseil jeunesse et son fonctionnement seront dévoilés. L’échéancier pour l’élection de cette nouvelle instance prévoit un scrutin en personne ou électronique pour la prochaine rentrée scolaire, sous toutes réserves des conditions sanitaires en vigueur à ce moment. Le conseil jeunesse sera également appelé à siéger une fois par mois.

Plan de relance municipal

La première phase de consultation de la population à propos du Plan de relance municipal fut un grand succès.

« Plus de 500 entrevues téléphoniques ont été réalisées et 2325 personnes adultes ont pris le temps de remplir un questionnaire en ligne, et 70 jeunes de moins de 18 ans. Cela montre à quel point les gens de Drummondville ont la relance à cœur, veulent que leur ville en soit partie prenante, et je remercie d’ailleurs tous ceux qui ont pris le temps de nous faire part de leurs idées », a déclaré M. Francis Adam, directeur général de la Ville de Drummondville.

La Ville de Drummondville, comme annoncé, prendra en compte les résultats de ce coup de sonde pour teinter le Plan de relance municipal. La Ville est présentement à finaliser les différentes actions à mettre de l’avant dans sept grands secteurs d’activité. Ces éléments seront bientôt soumis à la population dans le cadre d’une consultation qui s’échelonnera dans le courant du mois de juillet. En effet, les citoyennes et les citoyens seront conviés à remplir un autre questionnaire en ligne et à participer à l’une des deux séances de consultation virtuelles qui auront lieu en juillet. La Ville communiquera tous les détails d’ici là concernant notamment le contenu et la marche à suivre.

Point sur l’avis de chaleur extrême

L’Organisation municipale de sécurité civile a fait le point en rappelant les fortes chaleurs prévues pour les prochains jours.

« On demande à la population de bien suivre nos recommandations et celles de la Santé publique, comme de s’hydrater, de rester à l’ombre et de ne pas faire d’efforts physiques trop grands. Une vigilance accrue est de mise avec les personnes les plus vulnérables, comme les enfants et les aînés; c’est important de s’assurer que ceux-ci vont bien, qu’ils ont accès à des ilots de fraîcheur ou encore à des lieux climatisés », a rappelé M. Yves Beaurivage, coordonnateur de l’Organisation municipale de sécurité civile de Drummondville.

La Ville précise à nouveau que malgré la restriction d’utilisation extérieure de l’eau potable, les jeux d’eau et les fontaines publiques sont accessibles pour se rafraîchir; plusieurs fonctionnent en recirculation de l’eau et sont ouverts, notamment, pour des considérations de sécurité en raison de la canicule.

L’ouverture des piscines des parcs Frigon, Saint-Thérèse et Saint-Joseph est devancée à dimanche pour pouvoir s’y baigner, et ce, de 12 h à 20 h. Soulignons que les autres piscines extérieures seront accessibles comme prévu dès le mercredi 24 juin, selon des modalités qui seront annoncées en début de semaine pour permettre de suivre les directives liées à la COVID-19.

La section Urgences et sécurité publique du site Web drummondville.ca rassemble beaucoup d’informations sur ce qu’il est recommandé de faire quand il y a un épisode de chaleur extrême. Les citoyens sont invités à en prendre connaissance et à suivre les recommandations.

Niveau d’eau de la rivière Saint-François

Avec le temps sec et les faibles précipitations des dernières semaines, le débit de la rivière Saint-François a été réduit considérablement. Le rehaussement effectué annuellement par Hydro-Québec est donc plus lent qu’à l’habitude. À l’heure actuelle, un débit minimum est maintenu par Hydro-Québec à la centrale de la Chute-Hemmings pour assurer la fraie du poisson, comme l’exige le ministère de l’Environnement, et aussi pour la prise d’eau municipale.

« Nous aimerions nous aussi que ça aille plus vite, mais il faut être patient avant de pouvoir profiter de la rivière en toute sécurité. C’est d’ailleurs important de bien respecter la signalisation d’Hydro-Québec qui interdit de se promener ou encore de pêcher à proximité de ses installations. Ces terrains sont une propriété privée et de se promener ou de pêcher près des barrages, par exemple, représente un grand risque pour votre vie », a précisé M. Beaurivage.

Plan de rétablissement COVID-19

Les choses se passent bien à la Ville de Drummondville où aucun cas de COVID-19 n’a été recensé parmi les membres du personnel depuis le début de la pandémie. L’attention demeure en place puisque déconfinement ne doit pas rimer avec relâchement. L’hôtel de ville a été rouvert et la bibliothèque partiellement, tout comme le complexe sportif, mais pour certains besoins de nature administrative.

« Nous continuons de suivre la situation de près et nous continuerons de communiquer les réouvertures de lieux publics ou les reprises de certains services au fur et à mesure que les phases de déconfinement se poursuivent. J’appelle la population à ne pas négliger les règles sanitaires même si la situation s’améliore », a conclu M. Beaurivage.

MENU