fermer
COVID-19 | En raison de la pandémie, quelques-unes de nos installations sont toujours fermées et nos services peuvent être différés. Mais soyez assurés que nous sommes mobilisés pour vous offrir des services de qualité et que nous demeurons joignables par téléphone, courriel ou encore à l'hôtel de ville. Merci de votre compréhension! - En savoir plus / Inscription aux alertes

6 février 2020 Environnement

L’option de collecte intelligente écartée à Drummondville après la tenue d’un projet pilote

La Ville de Drummondville souhaite partager avec ses citoyens les résultats du projet pilote de collecte intelligente qu’elle a mené dans le secteur résidentiel « La Volière » entre les étés 2018 et 2019. Ce projet a permis d’analyser deux scénarios de collecte alternatifs en termes de bénéfices environnementaux. Il a ainsi été possible de comparer la performance du système de collecte actuel (ordures aux trois semaines) avec celle d’une collecte intelligente ayant une fréquence de collecte hebdomadaire accompagnée d’un incitatif financier.

Contexte autour du projet pilote de collecte intelligente

La Ville de Drummondville est reconnue comme cheffe de file dans la gestion de ses matières résiduelles, notamment grâce à ses performances et ses projets novateurs dans le domaine. En 2017, face à la stagnation de la réduction des ordures ménagères, la Ville a instigué une diminution des fréquences de collecte des ordures, soit une fois aux trois semaines, en plus d’évaluer des mesures d’écofiscalité. À l’aide d’une subvention de la Fédération canadienne des municipalités, la Ville a mis sur pied un projet pilote de collecte intelligente, une forme de tarification incitative jumelée à l’utilisation de nouvelles technologies (GPS et puces de radio-identification, ou RFID) qui repose sur le principe d’utilisateurs-payeurs pour la gestion des matières résiduelles.

L’implantation d’un tel projet pilote de collecte intelligente constituait une première au Québec. Les trois flux de collecte de matières résiduelles en porte-à-porte ont été suivis et analysés, et les tonnages de chaque flux (ordures, matières organiques et recyclage) ont été comptabilisés.

Fonctionnement du projet pilote

Pendant une année, deux groupes comparables d’environ 700 résidences unifamiliales dans le quartier « La Volière » ont été étudiés. Chacun des trois bacs de matières résiduelles a été identifié avec une puce et assigné à leur usager. Ainsi, le bac était automatiquement enregistré par le système de levée du camion de collecte et comptabilisé selon le nombre de levées annuelles, sans tenir compte du poids du bac.

Les principaux indicateurs mesurés dans les deux secteurs étudiés étaient le taux de mise à la rue des bacs, les taux de remplissage et les quantités de matières résiduelles collectées. Le scénario de la collecte intelligente a affiché une bonne performance en termes de taux de mise à la rue des bacs et d’appréciation des usagers, mais celui de la collecte aux trois semaines s’est avéré beaucoup plus performant sur le plan environnemental.

La collecte aux trois semaines plus efficace que la collecte intelligente avec incitatif financier

Dans les faits, les résultats indiquent que le scénario le plus coercitif s’est avéré le plus efficace quant aux performances d’enfouissement comparativement au scénario incitatif de collecte intelligente.

Dans le secteur qui a expérimenté la collecte intelligente avec incitatif financier, la Ville a pu constater une augmentation des quantités d’ordures (+14 %) et une diminution des quantités de matières organiques (-15 %). Cela signifie que les citoyens font un meilleur effort de tri avec le service de collecte des ordures actuel, soit avec une fréquence de collecte aux trois semaines.

La Ville invite les citoyens à consulter les résultats du projet pilote en détail sur son site Web au drummondville.ca/resultats-collecte-intelligente.

La Ville souhaite remercier tous les citoyens du secteur pilote, ainsi que ses partenaires, pour leur collaboration tout au long du projet.

MENU