fermer

12 juillet 2021 Environnement, Qualité de vie

Pelletée de terre du plus important projet d’infrastructure de l’histoire

Les représentants de la Ville de Drummondville, accompagnés de dignitaires des gouvernements du Québec et du Canada, ont participé à la pelletée de terre protocolaire officialisant les travaux de construction de la nouvelle usine de traitement de l’eau potable.

L’événement était aussi l’occasion de souligner le soutien financier des gouvernements provincial et fédéral. De fait, le gouvernement fédéral investit plus de 16,1 millions de dollars dans ce projet sous le volet Infrastructures vertes du plan Investir dans le Canada. De son côté, le gouvernement du Québec y investit plus de 16,1 millions de dollars provenant du Fonds pour l’infrastructure municipale d’eau (FIMEAU).

« La contribution conjointe de nos trois paliers de gouvernement permet la réalisation du plus important projet en immobilisation de l’histoire de notre ville. C’est un jour marquant pour Drummondville et la qualité de vie des citoyennes et des citoyens », a déclaré le maire de Drummondville, M. Alain Carrier.

Rappel des techniques de pointe offerte dans la nouvelle usine

La nouvelle usine de traitement de l’eau fera passer la Ville dans une nouvelle dimension quant à la production d’eau potable pour les citoyens. En effet, d’un point de vue technique, en plus des étapes habituelles de traitement de l’eau, de nouvelles technologies à la fine pointe seront utilisées au bénéfice de la population.

Soulignons les principales, dont, en premier lieu, l’ajout du procédé d’ozonation et la filtration biologique. En plus de permettre le traitement des cyanotoxines (algues bleues), ces étapes adresseront les problématiques de goût et d’odeur et de sous-produits de désinfection.

Grâce à une barrière de désinfection supplémentaire offerte par l’ajout de réacteurs ultraviolets, les concentrations en chlore pourront être réduites et une plus grande latitude sera possible dans l’utilisation des réserves d’eau. Enfin, l’ensemble des équipements de procédés seront uniformisés, notamment en utilisant qu’un seul type de décanteur.

Notons que le bâtiment, en tant que tel, représentera également une avancée pour la santé et la sécurité des employés. Ils connaitront des conditions de travail grandement améliorées et facilitées.

En bref, la nouvelle usine de traitement de l’eau offrira un ensemble de production plus homogène, automatisé et efficace pour le confort et la sécurité d’approvisionnement en eau de toute la population. Elle permettra d’assurer une capacité de production répondant aux besoins avec un débit de près de 75 000 m3 d’eau potable par jour, pour atteindre près de 90 000 m3 par jour dans un horizon de 30 ans.

 

Article(s) connexe(s)

MENU