fermer

21 juin 2018

Le citoyen au cœur du monde municipal

Commission des loisirs :

J’ai l’honneur de présider la toute nouvelle commission des loisirs où siègent les mandataires responsables des sports et loisirs à la ville de Drummondville. À cette table de concertation, je suis fière d’y accueillir quatre citoyens intéressants et intéressés à la cause qui, comme l’a si bien dit notre Maire lors de son dernier souper à la CCID, vont pouvoir participer à la « création de bonheur au sein de notre communauté ».

Avec mes collègues Catherine Lassonde et Jean Charest, nous avons, dans un premier temps, brossé le portrait des activités individuelles ou collectives d’ordre culturelles, touristiques, sportives ou en plein air offertes présentement à Drummondville. Par la suite, l’un des objectifs de la Commission est de nous assurer d’une bonne dynamique entre ces différentes activités afin d’en faciliter la pratique pour nos citoyennes et citoyens. Il importe que ces derniers puissent profiter des  ressources dont ils disposent et qu’ils puissent y trouver les bienfaits et le contentement souhaités.

Toponymie et reconnaissance citoyenne 

Monsieur Étienne Marquis, citoyen œuvrant au sein de la commission de toponymie et de reconnaissance civique, a été nommé président, et j’ai le plaisir de l’épauler durant son mandat à titre de vice-présidente. C’est la première fois qu’un citoyen remplira ce rôle au sein d’une commission créée par la ville, ce qui démontre clairement notre volonté de travailler de concert avec les Drummondvilloises et Drummondvillois, pour le mieux-être de toutes et de tous.

Parcs et espaces verts :

Dans le district 10, nous avons participé à un projet pilote pour la bonification du parc Lorraine, situé sur la rue Traversy. Avec l’aide des quelques citoyens qui m’ont interpellée à ce sujet, nous avons travaillé à valoriser ce joyau, à lui donner une identité propre et ludique. M. Grondin, président du comité de valorisation des quartiers, est venu à la rencontre à titre d’observateur. Il a d’ailleurs souligné l’importance qu’un enfant participe à la rencontre comme représentant de ceux qui seront les principaux utilisateurs de cet espace vert. Pour ma part, j’ai trouvé intéressante la réflexion faite autour de la prise de risques que nous tolérons dans les jeux d’enfants, un débat qui prend de plus en plus de place parmi les préoccupations des spécialistes de développement de la petite enfance.

Mme Stéphanie Lacoste District 10

Stéphanie Lacoste : Conseillère municipale

Accéder au profil complet
MENU