fermer
COVID-19 | En raison de la pandémie, la plupart de nos installations sont fermées et nos services peuvent être différés. Mais soyez assurés que nous sommes mobilisés pour vous offrir les services essentiels et que nous demeurons joignables par téléphone ou courriel. Merci de votre compréhension! - En savoir plus / Inscription aux alertes

5 novembre 2018

Une expérience enrichissante

Le 30 septembre dernier, j’ai eu l’immense fierté de pouvoir représenter la Ville de Drummondville pour quelques jours d’échanges sur différents sujets municipaux et pour prendre part à la course La Joséphine qui se tenait à La Roche-sur-Yon, l’une des villes auxquelles Drummondville est jumelée. Imaginez, une marée rose de femmes composée de près de 12 000 coureuses et marcheuses, toutes réunies sur la place Napoléon en plein cœur de cette ville de 55 000 habitants. Quelques jours avant la tenue de cet événement, les commerçants et les résidents du centre-ville se joignent au mouvement en décorant leurs boutiques ou commerces de rose, et même quelques pâtisseries modifient leurs créations sucrées pour soutenir la cause. Ce fut le rassemblement sportif le plus émouvant auquel j’ai eu la chance de participer et je me suis même permis de rêver à un tel événement pour Drummondville.

Ce fut un séjour des plus enrichissants compte tenu des similitudes qu’il y a entre nos deux villes. J’ai eu la chance de visiter plusieurs infrastructures sportives, dont un nouveau dojo qui vient tout juste d’être inauguré. J’ai également visité le chantier du futur complexe aquatique, un projet de 33 Millions d’euros. J’ai eu l’occasion de rencontrer l’élu responsable de l’urbanisme, Malik Abdallah, qui travaille sur un grand projet de requalification au centre-ville, en l’occurrence le quartier des Halles.

De plus, j’ai assisté à une consultation citoyenne annuelle dans le quartier Saint-André, où les gens peuvent venir proposer des projets pour des enveloppes de quartier et donner leur opinion sur différents sujets municipaux, en présence du maire Luc Bouard, de plusieurs élus et de certains fonctionnaires.

Après avoir fait une tournée des quartiers, j’ai terminé mon séjour par une réunion de travail avec le groupe de l’enseignement supérieur, recherche et innovation. Cette rencontre avait pour but de trouver des moyens pour favoriser les possibilités d’échanges entre les étudiants de chez nous et ceux de La Roche-sur-Yon, tant au niveau professionnel, collégial qu’universitaire. Nous avons aussi discuté de notre manque criant de main-d’œuvre et des opportunités qui pourraient s’offrir pour résoudre ce problème.

J’avais comme objectif en traversant l’Atlantique de bien représenter la Ville à La Joséphine, mais surtout de m’inspirer des meilleures pratiques à la Roche afin de revenir avec des idées et des exemples concrets pour nous permettre de continuer d’être une référence au Québec, nous,Drummondville, la ville créatrice de bonheur.

Pour visualiser les différents projets de La Roche-sur-Yon visitez le site Web www.larochesuryon.fr.

MENU